L’Aikido est un art martial japonais traditionnel, non violent, pratiqué sans compétition. Son enseignement se base sur des principes d’équilibre des énergies et de respect du partenaire. Il s’adresse aux hommes et aux femmes, sans aucune limite d’âge, ni de condition physique. Le pratiquant étudie des principes de base propres aux arts martiaux : déplacements, esquives, saisies, distances. Il aborde progressivement le travail à mains nues, les techniques d’immobilisations, de projections et également le travail des armes. Loin des notions de compétition, le travail consiste à rester en équilibre et serein face à l’attaque, à produire un geste technique efficace et respectueux de l’attaquant. Résoudre le conflit entre soi et l’autre, entre soi et soi, voilà la voie que propose notre pratique de l’Aikido.


L’Aikishintaiso no michi, littéralement gymnastique d’harmonisation des énergies, est une discipline de développement personnel.

L’individu est sous l’ascendance de trois flux principaux : les deux flux transgénérationnels (issus des flux familiaux paternel, maternel) et de son flux individuel, propre. Ces trois flux conditionnent l’individu dans son corps, son développement, sa façon de penser, d’être. Le développement personnel proposé par l’Aikishintaiso consiste à réduire l’intensité des influences transgénérationnelles et ainsi à développer le 3ème flux, propre à l’être profond.

Cette voie ne se résume pas en quelques mots, mais pour s’expliquer, on peut dire par exemple que la raideur, qu’elle soit physique ou mentale, le manque d’énergie ou encore le manque de sensibilité sont des signes de déséquilibres internes et externes, des signes de conflits internes intenses. Ils constituent des freins à l’évolution et à l’épanouissement de l’être. Or, il est possible d’agir sur cet état de fait en faisant évoluer ces équilibres physiques, physiologiques et psychiques actuels vers des équilibres meilleurs pour soi et son entourage.

Concrètement, la pratique consiste à travailler des postures spécifiques, des mouvements et des méditations. Le travail physique est prépondérant et le pratiquant voit au bout de quelques mois des changements dans son corps qui est solidifié, assoupli, énergétisé, sensibilisé. Par conséquent, ses capacités d’action, de dynamisme, de conscience, de prise de décision, de perception sensorielle et intuitive, sont extrêmement augmentées par la pratique régulière.


Académie d'Aikido de Lyon

Okinawa Shaolin, 110 quai Pierre Scize, 69005 LYON